Le rôle de l’identité visuelle d’une entreprise

L’image, la première étape dans la création de l’identité 

L’identité visuelle d’une marque est ce que représente son image aux yeux de la clientèle mais également pour son interne. Autrement dit, il s’agit de ses collaborateurs (employés, salariés). La cohérence est primordiale pour gagner en notoriété et en reconnaissance. Elle correspond à la première impression que l’on se fait d’une société.

En effet, la clé est une bonne communication dans les contenus visuels, ayant pour but d’être ostensibles sur différentes plateformes par le client. Il faut comprendre que l’utilisation de visuels est largement plus efficace que de se concentrer uniquement sur des pages dédiées à de l’information.

Comme on le dit souvent : “une image vaut mille mots”, c’est-à-dire qu’elle transmet un message, à savoir les valeurs de l’entreprise, sa position dans l’univers de l’activité qu’elle exerce etc. On parle de communication non verbale. Elle est si importante que 93% des acheteurs s’identifient à l’identité visuelle d’un produit et c’est ainsi qu’ils vont décider d’acheter ou non.

Attention, cela ne signifie pas qu’il faut délaisser la mise en place de textes de présentation ou d’explication. Ceux-ci doivent être rédigés sous un ton particulier, il peut s’agir par exemple de favoriser l’authenticité ou même de jouer sur l’orthographe.

Pour développer son identité visuelle de manière efficace, il faut pouvoir décliner son image sous tous les supports possibles, en s’appropriant les règles du digital. Il faut que les clients soient rassurés et confortés dans leur choix de consommation. 

C’est en possédant une identité visuelle de qualité que les consommateurs remarquent la personnalité forte d’une société, qui se démarque de la concurrence de masse. En revanche, lorsqu’on ne se penche pas suffisamment dessus ou lorsqu’on développe une identité insuffisamment réfléchie, le danger est de générer une image peu attractive voire négligée auprès des futurs clients ou prospects. 

Le but est donc de séduire le potentiel acheteur par l’intermédiaire du visuel et de lui montrer que la marque s’inscrit dans la pérennité et la stabilité. Il faut que l’identité d’une entreprise reflète ses savoir-faire et repose sur la mise en valeur de ses compétences. Une fois avoir trouvé une bonne identité visuelle, qui est l’intermédiaire parfait entre la marque et ses clients, il est rare de devoir refaire le point sur son image. 

La communication au fondement de l’identité de la marque ?

La communication va de pair avec l’identité visuelle de l’entreprise. C’est notamment grâce à elle que la marque va créer un lien avec sa clientèle. En effet, elle cible des acheteurs potentiels qui vont être capable de reconnaître sa personnalité, ses capacités etc. 

L’important est d’être capable de définir les caractéristiques propres à l’entreprise et ensuite de les traduire visuellement. Pour cela, il faut pouvoir s’en détacher et avoir une vision globale de la marque. Le but est essentiellement de faire ressortir des valeurs auxquelles le public ciblé pourra s’identifier. Il faut également que l’identité visuelle soit cohérente en fonction des canaux de communication sur laquelle la société va se montrer. En effet, elle ne peut pas varier sensiblement entre un site internet et les réseaux sociaux par exemple.

L’entreprise peut par ailleurs utiliser différents outils de communication, entre sites internet, flyers ou affiches, logo pour la signature d’e-mails etc. Ainsi, l’identité visuelle de la marque sera facilement visible sur l’ensemble des supports et mémorisable par toutes ses parties prenantes. Après avoir pris tous ces éléments en considération, une entreprise a globalement toutes les clés en main pour développer une identité visuelle stratégique.

Dans la plupart des cas et pour un résultat de qualité, la marque fait appel à un professionnel de la communication. C’est grâce à son expertise qu’il va pouvoir faire le choix d’établir telle ou telle identité visuelle pour l’entreprise, en fonction des enjeux et de son environnement.

Enfin, pour que chaque parties qui entrent en contact avec la société (filiale, fournisseur…) soit en accord avec les règles fixées par cette dernière, on utilise une charte graphique. C’est un document où sont recensées les normes fondamentales des signes graphiques et donc tous ceux qui interviennent au nom de l’entreprise doivent les respecter. Il s’agit en fait d’un guide qui est au cœur d’une bonne communication d’une organisation.

Comment et pourquoi définir une charte graphique ?

Comme nous avons pu le voir vaguement au-dessus, la charte graphique est un cahier représentant l’univers graphique de l’entreprise. Autrement dit, elle comprend toutes les règles fondamentales concernant l’utilisation des signes graphiques.

Il est important de noter tout de suite qu’il faut savoir la différencier du logo créé par l’entreprise. En effet, bien qu’il s’agisse de l’élément central qui compose la charte graphique, il ne faut pas le confondre avec elle. Il est ainsi à la base de sa création et c’est grâce à lui qu’elle peut être mise en place. 

Cette charte graphique contient ainsi plusieurs éléments notamment le logo ou tout autre élément graphique de la marque, la typographie ou encore les couleurs employées pour représenter l’entreprise. Le but est de réunir tous ces éléments et d’en faire un ensemble cohérent pour permettre une identité visuelle efficace. Une fois établie, il faut ensuite la développer sur différents supports de communication à destination des potentiels clients ou prospects.

En fait il s’agit tout simplement d’un guide d’utilisation pour la société mais également pour toute personne qui travaillera d’une manière ou d’une autre avec elle. Cette charte correspond au positionnement graphique de la communication employée par la marque. 

La communication est donc aussi partie intégrante de la charte graphique. Par exemple, la mise en page est intimement liée tant à l’une qu’à l’autre, et c’est elle qui va permettre de donner une image positive de l’entreprise. En effet, après avoir défini tous les éléments graphiques, il faut pouvoir les organiser de manière à réaliser une identité visuelle qui se démarque sur le plus de supports de communication possibles. En fonction du type de canal qu’on va utiliser, il faut également choisir la bonne déclinaison du logo.

Enfin, on peut retenir un grand objectif de la charte graphique. Comme nous avons pu le voir plus haut, c’est de maintenir une cohérence pour garantir la meilleure communication possible, notamment envers la clientèle. C’est grâce à cette homogénéité que les consommateurs seront incités à mémoriser plus facilement la marque et à lui faire davantage confiance. 

Les éléments de l’identité visuelle

Il existe de nombreuses caractéristiques qui composent la charte graphique d’une organisation, mais nous allons ici en aborder seulement trois.

Dans un premier temps, l’élément auquel on pense tout de suite quand on parle d’identité visuelle c’est le logotype ou plus communément appelé “logo”. Il est la clé dans l’identification à une entreprise. On doit retrouver en lui les compétences et caractéristiques fortes valorisées par la marque. On remarque qu’une organisation peut choisir différentes formes à attribuer à son logo et chacune a une signification différente. Par exemple, les formes circulaires sont souvent signes de “communauté” et les logos rectangulaires font en général référence à la stabilité. Il n’est pas obligatoirement et uniquement l’objet d’éléments graphiques mais peut aussi être sonore par exemple.

Dans un second temps, l’une des cellules qui va jouer un rôle essentiel dans l’identité d’une organisation est la couleur qui va être choisie pour représenter l’entreprise. Ce n’est effectivement pas toujours une évidence mais elle est encore plus déterminante que le logo entre autres. En effet, ce n’est pas par hasard que Coca Cola a choisi la couleur rouge ou encore le bleu pour Facebook. Chaque couleur a sa propre signification. On retient parmi d’autres que le violet désigne le luxe, le vert la nature ou encore le noir pour l’intemporalité. Donc, une marque doit choisir avec soin la ou les couleurs qui lui correspondent le mieux mais aussi en fonction des attentes et des caractéristiques des clients ciblés.

Par ailleurs, il en est de même pour les photos que l’entreprise met en avant sur ses réseaux sociaux. Il peut être effectivement judicieux d’utiliser un filtre commun pour chacune d’elles afin de faire ressortir la couleur voulue. 

Enfin, on retrouve la typographie qui est au cœur de l’identité visuelle d’une société. Il s’agit de la police de caractère, qui est principalement utilisée pour le logo et sur tous les supports de communication qui comprennent du texte. Son rôle est de favoriser telle ou telle émotion chez le lecteur. Ainsi, c’est elle qui donne du relief au contenu. On retient en général cinq grands types notamment la police avec ou sans empattement, cursives, manuscrites et égyptiennes.

Vous souhaitez qu'on vous rappelle ?

Vous avez un projet sérieux, n'hésitez pas à nous laisser vos coordonnées, on vous rappelle au plus vite !


RAPPEL TELEPHONIQUE