Le dropshipping : un mot clé qui compte dans la création d’une boutique e-commerce

L’évolution des sites internet et des ventes en lignes

Les sites e-commerce ont pris le dessus sur les sites vitrines ces dernières années. Ceux-ci présentaient uniquement l’entreprise et les produits qu’elle proposait. Dorénavant les clients potentiels d’une marque ont la possibilité d’acheter directement les biens qu’ils convoitent sur un site en ligne. 

De ce fait, le principal facteur clé de succès d’une boutique web est le référencement, qu’il soit naturel ou payant. Le plus important est de mettre en place une stratégie marketing et digitale qui va permettre au site internet de se faire connaître et de développer sa visibilité.

De nos jours, en France, il se crée de plus en plus de sites internet dédiés à la vente en ligne. Leur chiffre d’affaires ne cesse de croître chaque jour. En 2019, il représentait déjà 103,4 milliards d’euros, selon la Fédération de l’e-commerce (Fevad). Cette vague a connu une augmentation exponentielle, étroitement liée à la crise de la Covid19 et permettant ainsi à bon nombre d’entre eux de se développer. En effet, les ventes traditionnelles ont stagné tandis qu’en 2020, 40 millions de français ont acheté sur internet soit 78,3% des internautes.

De plus, un e-shop est toujours apte à réaliser des ventes puisque son activité s’effectue à partir d’un site internet. Cela procure à l’entreprise e-commerce une grande disponibilité auprès de ses clients, tandis qu’une boutique traditionnelle ne dispose que de seulement quelques heures journalières pour satisfaire sa clientèle.

Donc l’e-commerce permet de mettre à disposition un produit ou un service et le marketing digital développe sa visibilité, si une bonne stratégie est mise en place. Dans ce cas-là, le client vient vers l’entreprise, quand cette dernière propose ce qu’il recherche. C’est ainsi qu’une marque peut assouvir des besoins sur l’ensemble du territoire et même à l’international.

La création de son site marchand

La clé est de créer une plateforme la plus intuitive possible, alors qu’il s‘agit au départ d’un dispositif complexe. 

Le e-commerçant doit faire appel à des experts pour la création de son e-shop pour pouvoir essentiellement se concentrer sur la commercialisation de son offre. Il s’agit d’une collaboration entre les deux parties prenantes : le créateur de site apporte l’expertise dans son domaine et le commerçant connaît ses produits ou ses services. Ainsi, il existe de nombreuses entreprises en mesure de répondre à ce type de demande, afin de s’occuper du côté technique. Elles proposent la plupart du temps un abonnement mensuel. Les offres comprennent le plus souvent l’installation des plugins essentiels, l’intégration des moyens de paiement sécurisés, la génération automatique des factures etc.

Il est à noter que certaines offres ne sont pas adéquates avec tous types d’activités. Parfois des sites ont besoin d’un développement plus personnalisé car chaque projet est unique, tout comme une boutique traditionnelle ou e-commerce l’est. On parle alors de développement sur mesure, avec des fonctionnalités propres à chaque site.

En outre, faire appel à un prestataire dans le cadre de la création d’une boutique en ligne relève d’un certain coût. Cette somme est plus élevée par rapport à un site vitrine, plus traditionnel, en raison de la complexité de son contenu et de l’intégration d’un mode de paiement. En effet, les sites e-commerce doivent permettre aux entreprises de gérer leurs fiches produits, les stocks, les commandes, les livraisons etc. Le prix peut varier selon l’expérience du professionnel, ajouté au nombre de jours de travail. Le principal facteur de variation du coût est les fonctionnalités intégrées au site e-commerce. 

De plus, il est important de vérifier le cahier des charges car certaines fonctionnalités sont comprises dans les offres packagées et d’autres non. Pour finir, les entreprises doivent faire attention de choisir une solution où l’offre proposée est tout à fait transparente. Cela permet d’éviter que l’expert exige d’ajouter à l’abonnement un pourcentage du chiffres d’affaires ou tout autre supplément.

Par ailleurs, au sein des prestataires à qui les sociétés s’adressent, il peut également être intéressant de compter sur un Business Coach qui, dès la création de la boutique en ligne, accompagne et conseille l’entreprise à tous niveaux. Le but est alors de développer les ventes.

Enfin, l’un des objectifs finaux les plus importants est que le site e-commerce soit le mieux référencé dans l’algorithme Google.

Le dropshipping, une solution atout pour le commerçant

En e-commerce, il ne faut pas perdre de temps sur la technique mais plutôt se lancer vite, là est la particularité du dropshipping. C’est une solution clé en main où la mise en place du site web se fait rapidement, grâce à des technologies modernes. 

Le « dropshipping » qui signifie en français « par expédition » ou encore « livraison directe » est un système commercial en ligne simplifié, qui correspond à l’une des stratégies de la vente en ligne. Il s’agit en fait de ne posséder aucun stock. En effet, c’est alors le rôle du fournisseur de s’occuper de l’approvisionnement. 

En ce qui concerne le dropshipping, il y a moins d’éléments à mettre en place par rapport à un site plus traditionnel. Cette méthode permet de décomposer les étapes de production (la logistique, la négociation avec les fournisseurs, la formation des équipes…), ce qui la rend beaucoup moins complexe. 

C’est une stratégie qui permet au revendeur de se positionner dans une niche de produit et d’éviter d’être trop généraliste. Le taux de marge peut s‘étendre de 30 à 80%, selon la thématique choisie par le commerçant. 

D’une part, l’inexistence des stocks permet d’avoir un large panel de produits dans son catalogue et en permanence, ce qui est un avantage conséquent pour le e-commerce. D’autre part, l’entreprise va pouvoir se faire une idée des produits qui vont être les plus demandés et donc ceux qui lui permettront de réaliser le plus de bénéfices. Grâce à la quantité et à la diversification de la gamme qu’elle propose, il est alors plus aisé de vivre de son site marchand. 

Le dropshipping nous autorise sans risque de tester à la vente un grand nombre de produits. C’est un critère qui n’est pas des moindres, c’est-à-dire qu’au quotidien une entreprise peut ajouter des articles à son catalogue afin de se rendre compte lesquels sont les “best sellers”. C’est seulement ensuite que les marques peuvent avoir intérêt à stocker leurs meilleures ventes, ce qui leur permettra de livrer leurs clients plus rapidement et donc de bénéficier de meilleures marges. Au contraire, lorsque les entreprises fonctionnent avec des stocks dès le départ, elles investissent sans savoir si les quantités vont se vendre.

C’est donc une sorte de “stratégie obligatoire” pour mieux appréhender les risques avant de se tourner vers les stocks, d’autant plus que les coûts sont faibles et les entreprises ont donc la possibilité de tester la valeur de leurs produits.

En outre, il existe de nombreux autres avantages liés au dropshipping. Dans un premier temps, l’absence de logistique (la gestion des stocks, la préparation des commandes, l’empaquetage et l’envoi) pour le commerçant qui est alors la tâche du fournisseur. Le vendeur ne s’occupe que de la réalisation de la vente et d’établir une bonne communication. Dans un second temps, le dropshipping découle d’un faible investissement financier car c’est la gestion des stocks qui représente toujours un coût important pour les e-commerçants. Les dépenses seront donc essentiellement dans la création de la boutique en ligne et des leviers webmarketing (le référencement naturel, payant, l’emailing, l’affiliation). De plus, le dropshipping génère du cash-flow ce qui permettra par la suite de lancer son projet, grâce aux fonds importants acquis.

Néanmoins, il faut prendre en considération quelques éléments : il existe effectivement des inconvénients du côté du grossiste et du vendeur, tous deux dépendants l’un de l’autre. Concernant l’e-commerçant, ce dernier peut se retrouver dans une situation délicate si son fournisseur change le prix de ses produits par exemple. La concurrence est souvent rude entre tous les sites en ligne, néanmoins, les fournisseurs sont également nombreux et plutôt accessibles. Parfois, la différence va se jouer surtout en fonction de l’univers du site et des prix fixés. 

Comment se déroule la vente en ligne ?

Le dropshipping peut être considéré comme une des optimisations du commerce en ligne, comme une innovation. Il se divise alors en trois phases. La première est celle où le client commande les produits qui l’intéressent, après être allé sur le site en ligne. Lors de la deuxième phase, le vendeur est notifié de l’achat et informe ensuite son fournisseur de la vente. Aussi connu sous le nom de grossiste, il s’occupe de la logistique et donc de l’approvisionnement. La troisième phase est clôturée par l’expédition du colis jusqu’à l’acquisition du bien par le client. Il est à noter que la plupart du temps, l’acheteur n’a pas conscience de cet intermédiaire. Le dropshipping met donc toujours en relation trois différentes parties : le consommateur, le distributeur et le fournisseur.

Comme pour tout site e-commerce, il est primordial que les clients puissent avoir le choix entre différents modes de paiement qui doivent être sécurisés. Par exemple, certains sites proposent le paiement par carte e-bleue, c’est-à-dire qui évite de donner les coordonnées de carte bancaire pour régler l’achat. Nombre d’entre eux autorisent l’utilisation de PayPal ou encore mettent parfois en place une autre solution qui est le virement bancaire ou le chèque. Ce moyen de paiement nécessite que le commerçant reçoive le règlement afin qu’il puisse ensuite traiter la commande. 

En outre, les boutiques en ligne doivent également prévoir plusieurs modes de livraison pour laisser de nouvelles opportunités aux clients. On compte parmi elles, la livraison à domicile, des modes standards ou encore express. Il ne faut pas oublier le choix du service de livraison, à savoir le transporteur. Parmi les plus connus, on retrouve Colissimo ou encore Chronopost.

De plus, faire appel à des partenaires leaders comme Mondial Relay offrent d’autant plus de possibilités puisqu’ils possèdent des points relais dans tout le territoire. Il est aussi important de relever que le site e-commerce associé à une application mobile augmente sa stratégie de vente, étant donné que la plupart des clients potentiels utilisent aujourd’hui des smartphones. Il en est de même pour les réseaux sociaux car effectivement, le fait d’être présents sur ces supports joue sur l’audience. La stratégie de visibilité est d’autant plus efficace lorsqu’elle est couplée à des systèmes de publicité payants sur les réseaux et qui suscitent la curiosité de nouveaux prospects pour les entreprises.

On remarque que depuis la crise sanitaire, de nombreux achats via les e-boutiques sont dus pour un grand nombre au “click and collect” qui s’est alors massivement développé. Cela correspond à un mode d’achat où le consommateur réserve un bien en ligne et choisit ensuite le créneau horaire où il veut récupérer le produit dans un point de vente. Cette démarche s’inscrit le plus souvent dans le cadre du commerce omnicanal, autrement dit, lorsqu’une enseigne commercialise son offre au sein de l’ensemble des canaux de vente disponibles.

Par ailleurs, bien que la facturation en ligne soit dotée d’une grande flexibilité, il n’y a pas de coût caché. Seules les ventes sont facteurs de rémunération, ce qui n’est pas le cas des nombres de vues sur le site internet, des produits etc. 

En revanche, il est à savoir que le contrat de vente en ligne est le résultat d’une cession de fonds de commerce. En effet, il est alors nécessaire de vérifier les conditions de vente pour ne pas subir de litiges ensuite. Dans le cas où il y a un différend concernant les délais de livraison ou encore la conformité du produit, il peut être réglé à l’amiable entre le consommateur et le vendeur. Autrement, bien qu’il existe des lois protégeant le consommateur, ce dernier peut alors saisir la justice uniquement s’il s’agit d’un site français.

Vous souhaitez qu'on vous rappelle ?

Vous avez un projet sérieux, n'hésitez pas à nous laisser vos coordonnées, on vous rappelle au plus vite !


RAPPEL TELEPHONIQUE